Pénétration douloureuse. La meilleure « arme » pour ne plus avoir mal

En tant que sexologue spécialisé dans le traitement de la douleur, j’ai accompagné plusieurs centaines de femmes pour un problème de pénétration douloureuse.

Cela m’a permis de mettre au point une méthode de traitement qui donne de bons résultats.

Il n’y a pas de solution « miracle » pour traiter la dyspareunie.

Mais il ne s’agit pas d’une maladie incurable. En associant plusieurs techniques, il est possible d’avoir de bons résultats.

 

Si vous n’êtes pas arrivé sur cette page directement, vous avez probablement déjà suivi les premières étapes de la méthode que j’utilise avec mes patientes pour soigner la dyspareunie.

Si vous êtes arrivé directement par cette page, je vous recommande de commencer par revenir vers la page qui décrit dans les détails les causes et le traitement en cas de rapports douloureux.

Si vous souffrez de dyspareunie et que vous avez suivi toute la progression que propose le site vous avez déjà du voir

Nous allons maintenant aborder la dernière partie.

C’est celle que je considère comme la plus importante.Même si chacune des étapes précédentes est une partie de la solution.

Nous allons voir comment « casser » le cercle vicieux d’appréhension et reprogrammer notre cerveau pour qu’il accepte l’idée qu’il est possible de faire l’amour sans avoir mal.

Pour cela j’utilise deux techniques

 

 

1 – Pour soulager la pénétration douloureuse il faut apprendre à focaliser son attention

C’est à dire à vous entraîner à garder votre attention là où vous le souhaitez.

Le souvenir des expériences précédentes de pénétration douloureuse fait qu’au moment où vous allez vouloir faire l’amour, votre attention va automatiquement aller vers l’appréhension.

Vous allez surveiller la douleur. C’est probablement ce qui vous arrivait jusqu’à présent.

Cela vous empêche d’être disponible pour le moment, l’excitation et la détente.

Et provoque un réflexe naturel de tension.

  • Hors pour pouvoir rester détendue il faut pouvoir garder son attention sur quelque chose de positif ou de relaxant.
  • Pour avoir des sécrétions vaginales lubrifiantes et une muqueuse préparée à la pénétration il est nécessaire de pouvoir alimenter l’excitation.

C’est pour cela qu’il va falloir apprendre à entraîner votre esprit à rester là où vous souhaitez qu’il demeure. Sur votre respiration pour vous détendre par exemple.

Les techniques de méditation sont excellentes pour développer cette capacité.

Vous pouvez aussi vous entrainer à cela en restant concentré sur une image mentale pendant quelques minutes.

 

Je vous conseille de lire les consignes et de pratiquer l’exercice pendant quelques minutes. C’est la meilleur façon de pouvoir le refaire facilement la fois suivante.

 

  • Fermez les yeux
  • Ensuite faites venir à votre esprit une image agréable.
  • Restez concentrée sur cette image. Comme si vous regardiez fixement un poster face à vous.
  • A chaque fois que votre esprit « s’écarte » de l’image, ramenez votre attention dessus (nous sommes champions pour penser qu’il faut acheter du beurre ou qu’on doit à tous prix passer un coup de fil dans ces moments)
  • Essayez au fur et a mesure de faire apparaître de plus en plus de détails.
  • Idéalement faites le pendant 5 minutes (vous pouvez mettre votre smartphone sur compte-a-rebours)

Vous trouverez l’enregistrement d’une séance que je pratique habituellement avec les femmes qui me consultent pour un problème de pénétration douloureuse téléchargeable dans la partie Hypnose/Focalisation.

 

 

2- L’hypnose: Le meilleur outil pour soigner la dyspareunie

Nous avons vu dans les pages précédentes que la dyspareunie est avant tout due à une cercle vicieux d’appréhension:

Pénétration douloureuse ==> Appréhension ==> Tension musculaire empêchant le vagin de se détendre ==> Pénétration douloureuse ==> Appréhension…

Et il n’y a rien de plus difficile que de se défaire d’un automatisme.

Plus on souhaite qu’il parte, plus il est présent.

Notre esprit fonctionne essentiellement par image.

Si je vous demande la couleur de votre voiture, pour me répondre vous aller faire venir une image de votre voiture devant vos yeux. La regarder et me répondre.

Si je vous dit « faire l’amour », l’image qui vous vient probablement à l’esprit aujourd’hui est celle d’une pénétration douloureuse.

L’automatisme est en place et l’image programmée.

Pour soigner votre dyspareunie et pouvoir faire l’amour sans douleur, il va falloir vous « déprogrammer de cette image » et en « reprogrammer une autre »

Une image où vous faite l’amour sans douleur et avec plaisir.

L’hypnose est l’outil idéal pour cela.

Ce que nous vivons en état d’hypnose est vécu par notre cerveau comme une réalité. Comme s’il s’agissait d’une expérience réelle.

Vivre sous hypnose des rapports sexuels qui se passent bien va multiplier les expérience s positives pour votre cerveau et « noyer » l’image de la pénétration douloureuse » au milieu des images positives.

Elle va progressivement s’effacer et être remplacée par l’image positive.

Je vous conseille donc vivement de faire de l’hypnose auprès d’un sexologue formé ou grâce à des enregistrements. Cela fonctionne très bien. Je donne, à la fin de mes séances, l’enregistrement en Mp3 à mes patientes pour qu’elles puissent s’entraîner toute seule.

 

 

En résumé

Les techniques d’hypnose et de focalisation sont le meilleur outil en cas de pénétration douloureuse

  • La principale cause de la dyspareunie est un cercle vicieux

Appréhension/Tension musculaire/Pénétration douloureuse/Appréhension….

  • L’appréhension vous amène, quand vous faites l’amour, à vous focaliser involontairement sur la peur de la douleur.
  • Il faut donc s’entraîner, par des exercices de concentration, à maintenir votre attention là où vous le souhaitez (sur votre respiration pour vous détendre, sur la partie du corps de votre compagnon que vous aimez…)
  • Un automatisme négatif s’est également mis en place. Il alimente me cercle vicieux.
  • Il faut « casser » ce cercle vicieux et le remplacer par un cercle vertueux.
  • La méthode la plus efficace est l’hypnose.

Essayez de pratiquer régulièrement une séance d’hypnose ou une séance longue d’entraînement à la concentration. Idéalement une fois par jour.

Si vous n’avez pas la disponibilité, essayez au moins de faire un eptit exercice de cinq minutes de concentration sur une image mentale positive.

Essayez en parallèle (je sais, cela fait beaucoup…) de continuer

  • Les massages,
  • Les exercices musculaires et de pénétration progressive.
  • Les techniques de relaxation

Vous ne pourrez probablement pas tout faire. Je vous conseille donc de privilégier l’hypnose et de faire en alternance les autres techniques.

Et bientôt, la pénétration douloureuse ne sera plus qu’un mauvais souvenir.